Partir à la découverte des temples et sanctuaires du pays du Soleil-Levant

Partir à la découverte des temples et sanctuaires du pays du Soleil-Levant

Quelles que soient les croyances des voyageurs, les lieux de cultes dans le pays du Soleil-Levant impressionnent par leur beauté et leur atmosphère unique. Il est évident que c’est une destination qui est à la fois moderne et traditionnelle. Même si différentes religions coexistent dans le pays, ce sont les temples bouddhistes et les sanctuaires shinto qui constituent les plus grands types de monuments religieux du pays. Retrouvez dans la suite de cet article quelques-uns des plus beaux temples et sanctuaires japonais.

Le sanctuaire Meiji Jingu

Étant mondialement connue pour être une ville animée, Tokyo abrite tout de même des endroits calmes et sereins. Il s’agit du sanctuaire shintoïste Meiji Jingu qui se localise en plein cœur de la ville, plus précisément dans le vaste parc Yoyogi. Ce sanctuaire se trouve en effet au milieu d’une forêt luxuriante. Lieu très prisé des voyageurs, Meiji Jingu est réputé pour être un lieu de cérémonie de mariage traditionnel et de fête lors du Nouvel An. D’ailleurs, il est conseillé d’organiser un voyage au Japon durant cette période.

Le Meiji Jingu attire chaque année un grand nombre de voyageurs venant des quatre coins du globe par son architecture exquise, son ambiance pittoresque, sans parler de sa collection des affaires personnelles de l’Empereur Meiji. D’ailleurs, ce sanctuaire est dédié aux âmes divines de l’empereur et de l’impératrice. Le sanctuaire peut être visité dès le lever du soleil jusqu’au coucher du soleil (horaires changeant chaque mois).

Le temple Hōryū-ji

C’est dans le bourg d’Ikaruga, dans la préfecture de Nara, que l’on trouve le temple Hōryū-ji. Bâti en 607 par le prince Shotoku, ce temple compte parmi les plus anciens du pays. Il abrite les plus anciennes structures en bois de la planète. Au début des années 90, il a été déclaré site du patrimoine mondial de l’UNESCO. De plus, il est constitué d’une pagode en bois faisant près de 32 mètres. À part la pagode, le temple abrite également des milliers d’articles et de structures historiques et culturels.

Les principales attractions du temple incluent le Nandaimon qui est la grande porte du sud, le pavillon de l’esprit sacré appelé Shoryoin, la pagode à cinq étages, le Kondo qui est le bâtiment principal… En visitant le temple, les explorateurs peuvent se promener dans ses vastes jardins qui sont divisés en deux parties : la cité occidentale (Saiin Garan) et la cité orientale (Toin Garan).

Le sanctuaire Ise-jingū

Plus connu comme le grand sanctuaire d’Ise, Ise-jingū fait partie des plus importants sanctuaires shinto de tout le Japon. Il est niché dans la ville du même nom, au centre de la préfecture de Mie. C’est en réalité un complexe de plus d’une centaine de sanctuaires, dont deux présentent une grande importance : Naiku et Geku. Le premier est dédié à la déesse du soleil appelée Amaterasu. Le deuxième quant à lui est dédié à la divinité de la nourriture Toyouke.

La particularité de ce sanctuaire est que c’est le plus sacré entre les milliers de sanctuaires shintoïstes du Japon. Selon la coutume, le sanctuaire extérieur, c’est-à-dire que Geku doit être visité en premier, puis le sanctuaire intérieur Naiku. À noter que ce complexe de sanctuaire est intégralement rénové tous les 20 ans. Le sanctuaire d’Ise est accessible depuis la gare d’Ise sur les lignes JR et Kintetsu.